"Les Brumes d'Asceltis", tome 4 de Nicolas Jarry - La Dévation.

Nicolas Jarry, maître ès Fantasy

Interview – La fantasy ? C’est un peu comme le chouchen ou le grand huit de la fête foraine : c’est souvent catégorique : on aime ou on déteste. Mais comme on dit toujours, il faut au moins essayer… et la série-concept « Elfes » de Soleil offre l’occasion de se plonger dans un univers graphique et littéraire enveloppant, qui fait flancher même les plus obstinés.

 Promis, ici pas de prosélytisme. Les éditions Soleil fêtent leur 25 ans cette année et pour l’occasion on a rencontré Nicolas Jarry, l’un des piliers de cette maison d’édition, à l’origine de cette série-concept. Voilà simplement l’occasion de vous parlez d’un genre auquel on n’accorde pas toujours notre attention le restant de l’année sur « La Déviation ».

 Discret, souriant, Nicolas Jarry avait l’air un peu perdu parmi les rayonnages du grand magasin où il était convié le temps d’un après-midi, pour une séance de dédicaces. Pourtant, il aurait pu se permettre une entrée pétaradante : une heure avant, les fans rodaient déjà autour de la table, leurs albums à la main, pour y recueillir le précieux paraphe.

Je n’ai jamais pensé pouvoir scénariser de la bd, c’était un univers qui m’était complètement inconnu

De la fantasy traditionnelle, une narration talentueuse, un peu d’humour, des héros consistants… Voilà à quoi tient le succès des récits de Nicolas Jarry.

Les Brumes d'Asceltis tome 5 Nicolas Jarry - La Déviation

Ce n’était pourtant pas prévu. « J’écrivais des romans à la base, je n’ai jamais pensé pouvoir scénariser de la BD, c’était un univers qui m’était complètement inconnu », explique-t-il. Jusqu’à une rencontre fortuite : celle de Jean-Luc Istin, au festival du Film fantastique de Bruxelles. L’un venait pour “Merlin, la quête de l’épée“, l’autre pour les “Chroniques d’un guerrier Sînamm“, un cycle de fantasy paru chez Mnémos.

De cette union va naître une BD, qui fait aujourd’hui référence : “Les Brumes d’Asceltis“. Plus tard, C’est lui qui a signé “Le Trône d’argile” avec Théo Caneshi ou encore “Le Crépuscule des dieux” avec Dief aux dessins.

La suite de l’histoire se passe ici, tendez l’oreille. Nicolas Jarry évoque son œuvre, ses influences… entre histoire et aventure, ses diverses collaborations avec une vingtaine de dessinateurs différents et bien sûr, sa série-concept « Elfes », conçue avec son compère Jean-Luc Istin.

"Elfes", éditions Soleil Nicolas Jarry, Gianluca Maconi - La Déviation

Elfes 7 – Le Crystal des Elfes sylvains

Elfes Tome 7 - éditions Soleil - couverture - La Déviation
Elfes Tome 7 - éditions Soleil - planche 1 - La Déviation
Elfes Tome 7 - éditions Soleil - planche 2 - La Déviation
Elfes Tome 7 - éditions Soleil - planche 3 - La Déviation
Elfes Tome 7 - éditions Soleil - planche 4 - La Déviation
Elfes Tome 7 - éditions Soleil - planche 5 - La Déviation
Elfes Tome 7 - éditions Soleil - planche 6 - La Déviation

(cliquez sur les planches pour zoomer)

Elfes, tome 7, Le Crystal des Efles sylvains, Jarry, Maconi, Eban, éditions Soleil, 2014, 14,50 €.

Klervi Le Cozic | 24 article(s) publié(s)

Même tête en l'air, mes oreilles restent en alerte. Le zoom toujours à portée de main, je collecte, je bidouille, les sons du réel pour éveiller le désir d'écouter. J'aime refaire le monde jusqu'à l'aube (mais pas plus tard). Si j'avais un super-pouvoir ? Rallonger le temps pour lire plus de bandes dessinées.


Vous aimerez lire aussi

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 1 = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retour
en
Haut
Retour
à
l'Accueil