200520 - Visuel docu A nos corps défendants un film sur les violences d'Etat - La Déviation

[Vidéos et liens] Recension documentaire sur les violences policières durant le confinement

Rebellyon a récemment réalisé un bilan des mort·es de la répression policière pendant le confinement, qui se chiffre à douze personnes au moins.

L’article met en évidence des points communs entre ces douze événements : « pas de preuve, pas de témoins, pas d’enquête journalistique ». Pour une de ces morts, celle de Romain le 1er mai, le collectif Désarmons-les a réalisé un travail de remise en contexte, montrant les différentes zones d’ombre du côté de la police, mais aussi celles laissées ou favorisées par le traitement médiatique.

C’est toujours la même dynamique d’effacement des idéologies des flics pour se focaliser sur les détails de radicalité ou de dangerosité (imaginées) des victimes. Tant et si bien que lorsqu’une condamnation a lieu (à Marseille, de la prison ferme pour des CRS suite à un conrôle d’identité avec maltraitance et arrestation illégale pendant le confinement), Politis écrit que « la chose, en France, est assez rare pour être relevée » et Désarmons-les analyse la décision sous l’angle de son utilité et de sa récupération stratégique par le pouvoir.

Plusieurs documents produits récemment, portant sur la période du confinement ou non, peuvent nous permettre d’appréhender plus largement la situation (et on ne prétend pas être exaustif·ve ici, on vous signale ce qu’on a apprécié).

200520 - Capture d'écran vidéo Street Politics Covid 18 dans le nord de Paris sous confinement - La Déviation

Ce n’est pas le Coronavirus qui a arrêté la police dans ses missions fondamentales comme celle de jeter les tentes des personnes sans domiciles. Image extraite d’une vidéo de Street Politics (9’36’’).

Les éditions La Fabrique ont mis en accès libre pendant le confinement La Domination policère, livre de Matthieu Rigouste publié en 2012. Cet article de L’Envolée culturelle en propose une lecture à la lumière de la période de confinement.

Le film À nos corps défendants, qui propose une vision de la domination de l’État et des violences qu’il inflige dans les quartiers populaires, est disponible sur une plateforme bien connue (et le site internet du film propose aussi une filmographie sur le sujet).

Egalement filmé dans les quartiers populaires, Covid 18 : dans le nord de Paris sous confinement est un témoignage du quotidien, celui du 18e arrondissement, qui montre bien à quel point les logiques de contrôle social ont été exacerbées pendant cette période.

On pourra consulter aussi, dans une perspective internationale, le site Mitard du confinement qui répertorie les informations concernant les lieux d’enfermement durant les deux mois précédant le 11 mai. Il cherche à « rendre compte de ce que fait la gestion de l’État à ceux qui sont ou se retrouvent le plus à sa merci ».

Les Confiné·es | 125 article(s) publié(s)

La Gazette des confiné·es est un collectif ouvert d'ami·es basé·es entre autres à Nantes, Tours et Paris qui souhaitent mutualiser la prise d'informations portant sur la crise du Covid-19 sur internet afin de ne pas rester chacun·e de son côté isolé·e face aux écrans et de nous libérer du temps pour faire et penser à autre chose. La gazette paraît sur La Déviation et le réseau Mutu.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *