La vadrouille des Vaches Folks

Une journée aux Vaches Folks

Pages : 1 2 3

>> Page suivante : de 16 h 04 à 18 h 03 avec The Odd Bods, Kittiwakes et Juanito Fuentes

18 h 25

Nous arrivons à bon port pour les balances des Kittiwake, tandis que la salle polyvalente résonne des essais sons pour la soirée avec Colin Chloé puis Tété. Il est temps de se rafraîchir un peu les idées.

Peu à peu la place se remplit pour l’apéro-concert. Buvette et espace restauration, mais que voilà une excellentissime idée. Les bénévoles s’improvisent serveurs ou cuisiniers, dans le sourire et la bonne humeur.

Un festival qui ne dirait pas son nom  - La Déviation

18 h 45

Les Kittiwake commencent à jouer. L’escalier devant la bibliothèque devient gradin pour tous ceux qui ont envie de profiter du spectacle.

Les Dalton Telegramme reprennent le flambeau de l'apéro-concert gratuit des Vaches Folks.

Les Dalton Telegramme reprennent le flambeau de l’apéro-concert gratuit des Vaches Folks.

19 h 45

Dalton Telegramme reprend le flambeau. Ah non, les balances. Le groupe se cale à peu près puis se lance pour une heure de concert. Le banjo paie la note des essais sons trop rapides, au grand désespoir du désormais fameux Buddy Ribs. Il tient pourtant le choc.

Les mêmes ingrédients sont là, en plus rock. La scène mobile rebondit de toute sa structure sous les assauts des quatre lascars. Je pousse un soupir de soulagement pour elle lorsqu’ils descendent jouer directement dans le public. Pipette déploie toute l’ampleur de son talent de soliste à la flûte à bec. Pas bégueule pour un sou, il régale même l’assistance d’un rappel qui restera gravé à jamais dans les tablettes des Vaches Folks.

21 h

Il est temps, Colin Chloé se prépare à jouer. La migration vers la salle s’organise, le concert est quasi complet. Pourtant la place reste bien garnie. Il fait beau, la bière (à consommer avec modération !) est fraîche, les gamins cavalent, les adultes papotent. Rien ne presse pour eux de s’en aller. L’espace restauration aura tout le temps de fermer plus tard.

Colin Chloé. Le Brestois tourne en Bretagne depuis une vingtaine d’année. Il a sorti la version physique de son deuxième album solo Au ciel le 7 avril dernier sur un label indépendant canadien, Hasta Luego Recordings. Le bouclage financier final s’est fait grâce à un site participatif, Kisskissbankbank. 139 % de l’objectif rempli en 50 jours, on a vu plus sale.

Colin Chloe - Vaches Folks  - La Déviation

Ultra littéraire, Colin Chloé propose un rock minéral et glacé en dépit d’un timbre de voix qui louche parfois vers Bashung. Pas évident à assumer quand on assure la première partie de Tété, le gars le plus sympa et chaleureux de la planète. Il l’a pourtant fait, la tête haute, impeccable d’un bout à l’autre.

22 h 28

It’s Tété time. Il est à l’heure, et il est content. Tiens, qu’est-ce donc ce petit bidule au bout de sa guitare ? Je soupçonne une caméra, ce qui sera confirmé bien plus tard quand il nous invitera à faire coucou tous en chœur. Rendez-vous dans deux semaines pour savoir ce qu’il nous prépare.

Quoi qu’il en soit, il a bien choisi son soir pour filmer. La salle commence par de l’enthousiasme et finira chaude comme une baraque à frites en plein cagnard.

Tété sur scène aux Vaches Folks

Tété sur scène aux Vaches Folks

On commence donc gentiment par De Ce Côté-Ci Du Bonheur, Fils De Cham, Ritournelle, Nu Là-Bas, la chemise tombe. On entre dans le sérieux. Et là je dois avouer ne pas connaître la discographie de Tété sur le bout des doigts. Je ne sais plus quels sont ses morceaux, les reprises, les essais qu’il tente ce soir.

Dans tous les cas, c’est excellent. Une bête de scène. Et la salle répond, elle se met à chanter. Pas juste la poignée d’aficionados inconditionnels devant la scène, non. Un de ces chants de foule qui vient de loin.

Rappel il y aura, bien sûr. Le monsieur ne se fait pas prier. Il revient pour encore cinq à six morceau,x donc une reprise de I Love Rock’N Roll de Johann Jett & The Blackhearts étonnante.

Tété met le feu aux Vaches Folks.

Tété met le feu aux Vaches Folks.

On se croirait à un match de foot un soir de finale, il ne manque que les fumigènes. Et ça scande « merci Tété » entre les morceaux. Pas moins pour réclamer un autre rappel que par crainte que cela s’arrête. Tété est lancé et n’a visiblement pas envie de partir en courant. C’est juste pour le plaisir. C’est officiel, entre Tété et les Vaches Folks, c’est une histoire d’amour.

0 h 10

Là finit mon compte rendu. Ce fut une journée superbe, dans tous les sens du terme. Les Vaches Folks version vadrouille, c’est une sacrée idée, puisse-t-elle être reconduite avec autant de bonheur.

<< Page précédente : de 16 h 04 à 18 h 03 avec The Odd Bods, Kittiwakes et Juanito Fuentes

Geneviève Canivenc | 5 article(s) publié(s)

Diplômée d'un tas de trucs, j'ai commencé par les sciences puis j'ai choisi de les aborder par le verbe. Fausse vraie gentille ou vraie fausse méchante, tout dépend des points de vue. Et lorsque les réponses ne veulent plus rien dire, peut-être est-ce simplement le moment de repenser les questions. Justement, j'en ai une : faut-il être triste pour être sérieux (#ptitsdebs powa) ?


2 commentaires pour l'article “Une journée aux Vaches Folks

  • Un festival dont le nom doit plaire à la FNSEA…………….

Trackbacks & Pings


Retour
en
Haut
Retour
à
l'Accueil