chanson quebecoise francophone - la déviation 2014

Musiques transatlantiques

De même que Stromae nous rappelle que la chanson francophone n’est pas l’apanage des Français, La Déviation vous propose un tout petit tour d’horizon des artistes québécois qui valent le détour.

Si j’ai pu profiter du Festival d’été de Québec au mois de juillet, c’est parce que j’ai la chance d’habiter dans cette belle ville. Difficile donc de commenter l’actualité politique, musicale ou radiophonique française en étant si loin. Alors j’ai eu envie de vous parler des artistes de la relève francophone québécoise, ceux qui ont du succès ici, et dont les chansons mériteraient définitivement de traverser l’Atlantique.

Parce que non, il n’y a pas que les Cowboys Fringants, Cœur de Pirate, Céline ou Garou au Québec. Une flopée d’artistes talentueux se taillent peu à peu leur place.

Leur playlist se trouve en fin d’article.

Marie-Pierre Arthur

Marie-Pierre Arthur - Crédits Marianne Larochelle - La Déviation
Vous avez peut-être entendu parler de Marie-Pierre Arthur, avec sa chanson Si tu savais, extraite de l’album “Aux alentours”. L’ex-choriste, devenue interprète à part entière, s’est même faufilée dans la programmation des Vieilles Charrues l’été dernier.

Lisa Leblanc

Lisa Leblanc - Crédits Lisa Leblanc - La Déviation

Petite exception dans cette sélection québécoise, Lisa Leblanc, native de la province voisine du Nouveau-Brunswick, a elle aussi vu son premier album sortir en France. Vous ne la connaissez pas ? Mais si, sa vie “c’est d’la marde” comme le dit la chanson éponyme. Une belle voix rauque, un accent acadien à couper au couteau, et des mots anglais à la pelle.

Si vous ne comprenez pas tout, c’est normal. Sa recette folk et authentique et ses déboires sentimentaux ont charmé le public québécois en 2012, ce qui lui a valu de remporter le Félix de la révélation de l’année au gala de l’Adisq, l’équivalent des Victoires de la musique.

Louis-Jean Cormier

Louis-Jean Cormier - Crédits Richmond Lam - La Déviation
Côté hommes, Louis-Jean Cormier. Il fait partie d’un groupe nommé Karkwa depuis 15 ans, mais s’est accordé une pause en solo. Grand bien lui en a pris. Louis-Jean a réalisé l’album acclamé de Lisa Leblanc et en a profité pour réaliser un premier disque perso, qui a lui-même remporté six trophées au dernier gala de l’Adisq. On appelle ça le talent.

Découvrez dans ma playlist Tout le monde en même temp, tiré de l’album “Le treizième étage”.

 Les sœurs Boulay

Les Sœurs Boulay - Crédits Les Soeurs Boulay - La Déviation
Les sœurs Boulay ont été les gagnantes des Francouvertes 2012. Stéphanie et Mélanie : deux voix, une guitare. C’est tout, et c’est particulièrement efficace. La blonde, la brune et le talent. Il n’y a rien à jeter dans leur album “Le poids des confettis”. J’ai choisi de mettre dans ma playlist Des shooters de fort sur ton bras. En québécois le fort signifie l’alcool fort, comme la vodka, le gin.

Comme j’aime beaucoup je recommande aussi Mappemonde ou Par le chignon du cou. Si vous suivez la logique, elles ont aussi été récompensées par deux Félix. En France on a pu les entendre au Printemps de Bourges cette année.

 Alex Nevsky

Alex Nevsky - Crédits Alex Nevsky - La Déviation

Un autre jeune homme s’illustre depuis la fin de l’été, Alex Nevsky. Un mélange de beaux mots et d’émotions colorées.

Sa chanson On leur a fait croire, issue de son second album “Himalaya mon amour”, est un vrai ver d’oreille (comprendre un refrain entêtant). Vous risquez de fredonner son ‘papapapa’ pendant un moment.

Ingrid St-Pierre

Ingrid Saint-Pierre - Crédits Ingrid Saint-Pierre - La Déviation

Ingrid St-Pierre. Sous ses airs de petite chose fragile, la demoiselle cache une grande maîtrise dans ses compositions et une jolie plume. Elle était présente à l’affiche du Festival d’été de Québec cette année.

Avec “L’escapade”, la blonde platine en est déjà à son deuxième album, dont La planque à libellules est extraite. Pour ceux qui trouveraient ça un peu lent, ça décolle à 2’45 !

 Karim Ouellet

Karim Ouellet - Crédits Karim Ouellet - La Déviation

Un dernier représentant de la gent masculine, Karim Ouellet. Je voulais le présenter parce que j’aime beaucoup sa chanson L’Amour, mais j’ai par la suite été un peu déçue, notamment par son passage au Festival d’été. Son album « FOX », inégal, vaut tout de même l’écoute.

Il est passé par Rennes pendant les Trans et a récemment fait la première partie de -M- à Bercy, ce qui devrait aider à le faire percer.

Je vous ai présenté mes chouchous, mais il y en aura d’autres la prochaine fois. Si vous êtes Parisien, peut-être aurez vous la chance de voir ces chanteurs dans des petites salles, si vous êtes en province, priez pour que les maisons de disque fassent plus de promo aux artistes de la francophonie.

Ma playlist québecoise

Héloïse Kermarrec | 2 article(s) publié(s)

Fraîchement licenciée en journalisme à l'IUT de Lannion. L'année prochaine je trahis le journalisme pour les RP, et la France pour le Canada. Téléphage assumée, photographe des petits détails qui font tout, amatrice de polars en général, suédois en particulier. Je ne sais pas si mon écriture est décalée, mais elle se fera avec le décalage horaire.


Vous aimerez lire aussi

4 commentaires pour l'article “Musiques transatlantiques

  • Bravo, belle selection

  • Votre [playlist] des artistes Québécois, c’est bien, sauf pour Lisa Leblanc: celle-ci vient du New-Brenswick qui est une autre province du Canada. Madame Leblanc ne s’identifie vraiment pas au Québec, malgré toute la reconnaissance qu’ils lui ont dévolu.

    • Bien vu ! Je sais que Lisa Leblanc vient de la belle province du Nouveau-Brunswick et j’étais persuadée de l’avoir mentionné dans mon article ! Je m’empresse de rectifier mon erreur, mais pour ma défense, j’avais tout de même précisé qu’elle avait un fort accent acadien.

Trackbacks & Pings

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + = 9

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retour
en
Haut
Retour
à
l'Accueil