love-song-nimes-plage

This is not a Love Song festival, la Route du Rock comme modèle

On connaissait de Nîmes son festival au cœur d’arènes. Voici qu’il faut maintenant compter avec un nouvel rendez-vous très alléchant. This is not a Love Song, festival indé, investira la nouvelle salle Paloma du 22 au 25 mai. Son directeur Fred Jumel nous dessine l’affiche.

D’où est venue l’idée de créer ce festival ?
L’idée est née de la rencontre entre les membres de Paloma et l’association Come On People, nous étions fans des mêmes groupes et nous sommes très vite projetés sur ce que nous pourrions monter ensemble avec l’arrivée d’une nouvelle salle sur Nîmes.

Fred Jumel, directeur de Paloma, la nouvelle salle de concerts de Nîmes métropole dédié aux musiques actuelles.

Fred Jumel, directeur de Paloma, la nouvelle salle de concerts de Nîmes métropole dédié aux musiques actuelles.

Au niveau de la programmation, nous sommes séduits depuis de nombreuses années par des festivals comme le Primavera à Barcelone, La Route du Rock à Saint-Malo et aussi plus récemment par des événement comme le Pitchfork à Paris.

Nous étions cependant convaincus qu’un festival « à taille humaine » restait le meilleur moyen d’apprécier des groupes exceptionnels : pas trop loin de la scène, avec une bonne qualité acoustique, dans un environnement ludique, entre amis avec une ambiance « bon enfant ». Un festival qui ne se prend pas au sérieux, qui ne se revendique pas comme LE nouveau défricheur de « talents », mais capable de présenter autant nos nouveaux coups de cœur, curieux et insolites, que les références attendues mais néanmoins exceptionnelles de la musique Indie.

Pourquoi ce nom de This is not a Love Song ? Un hommage au groupe Public Image Limited (PiL) ?

C’est une blague, nous ne savions pas quoi mettre, nous avons établi des listes de noms tout aussi décalés les uns que les autres. Nous cherchions des titres d’albums qui nous avaient marqué, des morceaux qui font référence sans être convaincu de ce que nous listions. Puis This Is Not A Love Song est sorti, comme ça tout seul, en référence à PiL évidemment, mais aussi pour le sens que cela évoque. On a trouvé ça drôle et l’avons gardé.

Peux-tu nous présenter la programmation de ces quatre jours de festival ?

Quatre jours présentés comme une année test mais déjà ambitieuse, une programmation de rêve, originale et explosive avec du lourd et du très lourd, des groupes indé de la scène électro, hip hop, pop, rock et folk. Une touche de fraîcheur dans les festivals qui mise sur la nouvelle scène indé, avec des groupes émergents ou confirmés.

Une grande salle, un club, un patio à ciel ouvert, de la bière fraîche, un rosé pamplemousse, quelques grillades et des artistes comme Égyptian Hip Hop, Connan Mockasin, Death Grips, Animal Collective, The Intelligence, Nick Waterhouse, Amon Tobin, Birth of Joy, Miles Kane, Dinosaur Jr, Jesse Boykins III, Guards, TNGHT, Daniel Johnston, The Breeders, Fauve, La Femme et bien d’autres encore !

Un coup de cœur dans les artistes ?

Pas facile, nous sommes un collectif et chacun aura ses propres coups de cœur, ils seront tous différents, mais pour ma part ce sera Hanni El Khatib, TNGHT, Death Grips, Nick Waterhouse, The Intelligence…

Pour la construction de la programmation avoir la Villette Sonique et le Primavera le même weekend ça été un avantage ou un inconvénient ?

Nous n’avons pas choisi cette période par hasard, beaucoup de groupes sont présent en Europe fin mai et permettaient de proposer un choix affiné de ce que nous avions envie de porter. Ce n’est donc pas un inconvénient, charge à nous d’articuler la programmation artistique, la manière de la poser, de la présenter différemment, pour avoir notre propre identité et de ne pas ressembler aux autres propositions.

Des souhaits de programmation pour les années qui viennent ?

My bloody Valentine, The Cure, et … non je blague ;-)

Un scoop pour Rockfanch ?

Nous sommes en train de travailler sur un contest skate qui pourrait se dérouler sur le parvis devant Paloma en journée, ça va rouler !

Rock Fanch

Fanch Hillion | 7 article(s) publié(s)

Webziner associé sur La Déviation. Serial festivalier en péninsule armoricaine, critique musical aux dents acérées, je suis responsable du forum et du blog non officiel des Vieilles Charrues, rendez-vous incontournables des Carhaisiens juilletistes. Je partage ma passion sur le site LCassetta et sur Radio Bro Gwened, dans l'émission Maquis Breizh.


Vous aimerez lire aussi

5 commentaires pour l'article “This is not a Love Song festival, la Route du Rock comme modèle

  • La grande salle du Paloma compte 1 356 places assis-debout. C’est pas mal pour une salle de spectacle, mais pour un festival ça promet d’être assez intimiste. En tout cas, difficile de comparer avec la Route du Rock point de vue spectateurs.

    Vu sur le site : http://www.paloma-nimes.fr/paloma/lieu/grande-salle

    • Pour une si belle affiche, le tarif n’est pas prohibitif. Enfin, vaut mieux comparer avec les clubs branchés avec les festival outdoor dans le cas présent…

      FORFAIT 4 J : 92 €
      PASS 2 J : 50 €
      PREV. I PLEIN : 30 €
      PREV. I REDUIT : 25 €
      GUICHET I PLEIN : 33 €
      GUICHET I REDUIT : 28 €

  • Effectivement c’est étonnant : une prog de fou pour une première édition, des tarifs accessibles, peu de place. Ils sont financés par qui ? pas de fonds souverains ou autres qataris là dessous quand même!

    • Oui, peut-être les Quataris, qui sait ? Bon, on retrouve évidemment les collectivités locales et même l’État, si on regarde la liste des partenaires.

      http://www.thisisnotalovesong.fr/2013/liens-partenaires/

      Mais hormis les subventions, il faut noter que l’événement est organisé par la salle elle-même, ce qui fait tout de même de grosses économies d’échelle au niveau technique. Le plus gros budget doit être mis sur les cachets et comme il s’agit de révélations, on évite les sommes ahurissantes demandées par les groupes internationaux qui remplissent des zéniths et des stades de France.

  • Cool, je garde cet article dans mes favoris.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retour
en
Haut
Retour
à
l'Accueil